Après avoir quitté la chapelle Saint-Joseph, un tout petit peu de marche à pied qui permet d'admirer quelques beaux bâtiments dont en particulier des maisons de maître, traces vivantes d'un riche passé industriel :

P1160712

P1160713

P1160715

Mais, très vite, nous arrivons à la seconde exposition, celle d'Ina Statescu. A Sainte-Marie-aux-Mines, elle présentait son nouveau livre "Nature brodée". Très facile d'abord et souriante, elle était très intéressante à écouter. Elle habite en région parisienne et organise des stages, elle doit une excellente professeur !

Peu de photos à vous montrer car le local où elle exposait, à l'heure où j'y étais, était très, trop lumineux pour mon appareil-photo. Je vous les montre tout de même, pour essayer de vous donner envie d'aller faire un tour sur son site où vous trouverez une galerie de photos de quelques-uns de ses ouvrages (Ina Statescu) !

Voici quelques-unes de ses oeuvres, très poétiques  :

Ina 1

 

Ina 2

Elle collabore à l'élaboration de vêtements de haute couture, ses broderies sont apposées en particulier sur des robes de princesse ...

La photo suivante est celle d'un voile de tissu très léger, transparent, sur lequel Ina Statescu a brodé :

Ina 3

 

Ina 4

Ina 5

 

Ina 6

Son exposition s'intitulait "Etoffes d'art", un nom bien choisi :

Ina 7

Ina 8

On reprend maintenant notre promenade direction l'espace des Tisserands qui réunissait six expositions très différentes les unes des autres. La diversité, c'est bien ce qui fait la richesse de ce rendez-vous annuel.

Après Ina Statescu, changement total de style, mais une personne tout autant passionnée : Annie Agius, enthousiaste, heureuse d'être à Sainte-Marie et qui disait à qui voulait l'entendre que, pour elle, venir là, c'était comme voir le Père Noël ! Mais, qu'en tant qu'exposante, elle ne pourrait pas aller voir toutes les expos ! Très bavarde, elle disait elle-même qu'elle allait devoir s'économiser pour tenir pendant toute la durée du Carrefour ...

Voici SON ouvrage ! Des petites croix ...

Agius 1

Oui, vous avez bien lu, elle l'a commencé il y a 10 ans. Et puis, des petits carrés ...

Agius 2

Encore des petits carrés ...

Agius 3

Des milliers de petits carrés !

Agius 4

Ils sont plus de 100 000, l'ouvrage fait 3 mètres de haut, déjà 12 mètres de large et ça va continuer !

Annie Angius s'est lancée dans cet ouvrage XXL quand elle a eu de graves problèmes de santé et en parle comme d'une thérapie. Les années passant et les petits carrés s'accumulant, elle vise désormais le record du monde du plus grand quilt.

Pour finir, petit coup d'oeil sur la tranche et les dessous de l'ouvrage :

Agius 5